Dong Bâh!

Octette de batteries revisitées

Dominic Frey, Lukas Knoepfel, Francesco Miccolis,
Nicolas Monguzzi, Luc Müller, Marcel Papaux,
Cyril Regamey, Jean Rochat

Jean Rochat (Photo Nicolas Monguzzi)

Jean Rochat

Compositeur et percussionniste

Né en 1962 à Lausanne, étudie le tambour bâlois avec André Nicolas, la batterie jazz avec Stu Comb, le piano classique à l’École sociale de musique de Lausanne et les percussions symphoniques avec Yves Brustaux au Conservatoire populaire de musique de Genève

Dès 1978, enseigne le tambour, la batterie jazz et les percussions. Anime également des ateliers dans différentes institutions de la région lémanique et joue régulièrement dans différents ensembles (harmonies, big bands, orchestres symphoniques, etc.)

 

Marcel Papaux (Photo Nicolas Monguzzi)

Marcel Papaux

Papaux, un musicien exceptionnel, dont la renommée s’étend bien au-delà des frontières suisses. Son jeu précis, inventif, extraordinairement dynamique lui a valu un nombre impressionnant de collaborations avec les plus grands noms de la scène mondiale

 

Luc Müller (Photo Nicolas Monguzzi)

Luc Müller

Après avoir étudié la batterie jazz auprès de Marcel Papaux à l’EJMA à Lausanne, et ponctuellement auprès de Pierre Favre et de Daniel Humair, Luc Müller se consacre désormais plus particulièrement à la musique expérimentale et contemporaine

Il élargit ou modifie l’habituel champ sonore de la batterie à l’aide d’objets à usages hétéroclites, dans le but d’enrichir son jeu de nouveaux sons acoustiques et de créer des instrumentariums percussifs adaptés aux différents projets musicaux dans lesquels il intervient

Son intérêt pour d’autres formes artistiques le mène régulièrement vers le théâtre, le cinéma, les lectures et les arts visuels, où il collabore en tant que musicien à de nombreux projets

 

Nicolas Monguzzi (Photo sita's master)

Nicolas Monguzzi

Né au bord de la mer le 10 août 1970, il grandit au Tessin et, après avoir obtenu le diplôme de graphiste, mais surtout après avoir écouté Art Blakey et Max Roach, il part à Lausanne en 1992 pour fréquenter l’EJMA. Ici, il étudie la batterie avec Marc Erbetta et Marcel Papaux

Spécialiste des sons en tout genre, il combine batterie, percussions, objets du quotidien, sons préenregistrés et effets électroniques avec plusieurs groupes aussi bien rock que jazz : entre autres «isolati piovaski», prix du jury Rock 702, et «voie sensible». Il a expérimenté avec André Décosterd (Ebdal Reis, Jeu de coïncidence) et créé avec Marcel Papaux la musique pour «Paroles arrachées au vent» de Jean Jenny, joué live au Théâtre 2.21.

Entre 2000 et 2012 «room 02», quatuor de batteries, une cuisine de sons voyageant sur les scènes de Suisse romande et du Tessin

Il vit à Lausanne, avec Caterina, Alice et Matteo, où il travaille à temps partiel comme webmaster et graphiste

 

Cyril Regamey

Cyril Regamey

Cyril Regamey est né en 1977 à Lausanne (Suisse) Après des études de percussions classiques à l’École de Musique de Pully, il entre au Conservatoire dans la classe de Stéphane Borel à l’âge de 15 ans, puis dans la classe de Batterie de François Bauer à l’EJMA. À 22 ans, ses études terminées, il voyage en Asie et en Amérique du Sud et perfectionne sa connaissance des instruments traditionnels. Multipercussionniste et batteur, il multiplie les collaborations aussi bien dans le domaine classique que les musiques actuelles ou folkloriques

Cyril Regamey a collaboré avec, entre autres: L’Ensemble Contrechamp, L’Orchestre de Chambre de Lausanne, Eklekto, le Synfonietta de Lausanne, le Tchiki Duo, Steven Shick, l’IRCAM, l’ensemble Psophos, Piano Seven, Léon Francioli et Daniel Bourquin, Jean-François Bovard, Jean Balissat, Disfunktion, Pascal Auberson, Miles Okasaki, Ben Monder, Dan Weiss, Geoffrey Oriema, Christophe Schweizer, Bob Mintzer, Malcolm Braff, Black Craker, Ahmad Mansour, Blixa Bargeld, Ivan Lins, Marcello Giuliani, Claudio Roditi, Kassav, pour ne citer qu’eux...

Il a fondé le duo KiKu avec le trompettiste Yannick Barman et joue également avec le Marc Perrenoud Trio et la violoniste-chanteuse cubaine Yilian Canizares. Il se produit principalement en Europe, Amérique du Sud, Moyen-Orient, Asie et États-Unis

Cyril Regamey est également enseignant au sein de la Haute École de Musique de Suisse Romande dans les sections classiques, jazz et musiques actuelles, ainsi qu’à l’École de Musique de Pully

 
 Lukas Knoepfel (Photo Nicolas Monguzzi)

Lukas Knoepfel (Photo Nicolas Monguzzi)

Lukas Knoepfel

Né à Berlin en 1978, il vit et travaille en tant que musicien professionnel à Lausanne. Après avoir fini son gymnase à Lausanne, il décide de consacrer son temps à l’apprentissage de la musique et plus spécialement des percussions. Pour ce faire, il part en voyage durant 1 an en Inde, en Afrique et à Cuba où il apprend tour à tour à jouer des percussions locales telles que les tabla, le djembé, les dundunba et les percussions latines telles que les congas et les timbales. Après cette année de formation, il entreprend des études à la HEMU (Haute École de Musique de Lausanne) où il obtient son diplôme de performance en 2006. Il enseigne dès lors la batterie et la percussion dans de nombreux établissements privés et publics

Depuis la fin de ses études, Lukas Knöpfel est actif en tant que musicien, compositeur et arrangeur dans de multiples projets musicaux en Suisse. Il collabore, joue ou enregistre en tant que batteur ou percussionniste avec: Skapharnaum, The Raspoutine smocked band, Guralumi, vectrex 3+, Nose, Lucien Dubuis, Samuel Hugenin, Daniel Bleikholm, l’ensemble rue du nord, Laurent Waeber, Jean- Philippe Zwahlen, Dragos Tara...

 

Dominic Frey (Photo Nicolas Monguzzi)

Dominic Frey

Né en 1980 à Frauenfeld, il passe l’essentiel de sa jeunesse en Suisse romande et débute sa vie musicale dans les fanfares en étudiant d’abord le tambour, puis les percussions. Son cursus d’études professionnelles de la batterie lui a permis d’étudier notamment avec Leonzio Cherubini, Daniel Humair, Christophe Fellay, David Liebman. Il obtient son diplôme de fin d’études professionnelles à l’école de jazz de Montreux en juillet 2006.

En tant que musicien, le jazz lui a servi de point de départ, d’abord sous une forme classique (Gilles Estoppey Trio), puis plus atypique (Clément Strahm 4tet, Trio de Poche, the.monk). Tout particulièrement intéressé par l’expression de la créativité des musiciens avec lesquels il collabore, il recherche une liberté esthétique qui génère des ensembles originaux et porteurs d’une identité propre et unique, recréée à chaque nouvelle rencontre.

Son intérêt de la découverte et des mélanges l’a amené à intégrer la compagnie ch.au (musique contemporaine), et d’autres ensembles dont le propos musical est d’allier plusieurs influences: Voices from the Desert (jazz et chants du Moyen-Orient), Vagalatschk (folklores traditionnels et musiques actuelles). Il participe également à des projets musicaux à caractère expérimental, entre rock et musique improvisée, avec notamment Apollonius Abraham Schwarz, Atomic Paracelze et Spook. Il est aussi membre de l’association Eustache, dont il participe aux créations et projets depuis 2012.

Sa démarche est résolument orientée vers la scène. En plus de la Suisse, il s’est produit dans plusieurs pays européens (France, Pays-Bas, Belgique, Angleterre, Italie, Allemagne) et en Israël.

En plus de ses activités de musicien, il enseigne la batterie à l’école de jazz de Montreux.

 

Francesco Miccolis (Photo Nicolas Monguzzi)

Francesco Miccolis

Après ses études musicales à l’Accademia di Musica Moderna (AMM) de Milan et à l’École de Jazz et Musique Actuelle (EJMA) de Lausanne, il part se perfectionner au Drummers Collective de New York. Depuis 1995, il se produit sur scène dans plusieurs formations de jazz et musiques actuelles. Curieux et fasciné par différents styles de musique, il se laisse contaminer et séduire par la démarche de fusionner plusieurs cultures musicales dans son jeu.

Il joue et a joué avec, entre autres, Peter Brötzmann, Steve Potts, Harri Sjöström, Frank Gratkowski, Achille Succi, Gianni Gebbia, Kirk Lightsey, Fred Frith, Nôel Akchoté, Elliott Levin, Riccardo Del Fra, Guillaume Perret, Yannick Barman, Zeno Gabaglio, Roberto Pianca, Malcolm Braff, Samuel Blaser, etc.

Il n’est pas uniquement actif dans les répertoires jazz, et on peut aussi l’entendre avec le rappeur sud-africain Ben Sharpa ou, par exemple, dans le projet du chanteur romand Stéphane Blok.

Il a fait des concerts en Suisse, Italie, France, Allemagne, Belgique, Suède, Norvège, Autriche, Serbie, Pologne, Hongrie, Moldavie, Roumanie, Grèce, Espagne, Portugal, République Tchèque, Pologne, Lettonie, Malaisie, Maroc, Afrique du Sud.